Etudier la dépression pour mieux la prévenir

Dans le monde, presque 25% des femmes et 12% des hommes sont déprimés sans qu’ils s’en rendent compte qu’ils sont en état de dépression. Il s’agit d’un trouble psychologique très répandu au niveau mondial qui se traduit par une altération du fonctionnement général d’un individu dont l’insomnie, la perte d’appétit, les difficultés de concentration. La dépression est donc un état de mal-être à n’importe quel moment de la vie qui affecte l’estime personnelle comme la culpabilité excessive de la personne mais qui se soigne.

Comment les médecins étudient-ils la dépression ?

depression.jpg

D’après les médecins, la dépression se manifeste suivant quatre types : manifestations physiques et cognitives (fatigue, insomnie, baisse de libido, …), manifestations psychologiques (difficulté à prendre des décisions, crainte d’agir, …), manifestations émotionnelles (irritabilité, perte d’intérêt dans les activités,…) et manifestations comportementales (isolement, difficulté à communiquer,…).
Mais il faut veiller à ne pas tirer des conclusions très tôt car il faut que les manifestations persistent jusqu’au moins deux semaines. D’ailleurs, la dépression résulte de l’interaction de facteurs psychologiques, biologiques et sociaux sachant qu’il est très difficile d’identifier les causes d’une dépression. Cliniquement, la dépression est liée à la fonction de la sérotonine, de la dopamine et de la noradrénaline qui sont les neurotransmetteurs régulateurs de l’émotion, du sommeil , de l’appétit et de la sexualité au niveau des structures cérébrales.

Quels sont leurs pronostiques à l’heure actuelle ?

pronostiques.jpg

Traitée ou non, la dépression est un trouble mental qui soigne avec le temps dont la réduction des symptômes varie de 10 à 15% en quelques mois. Généralement, une personne atteinte de dépression connait en moyenne quatre épisodes durant toute sa vie. Mais si elle se répète plus fréquemment, il faut un traitement à long-terme afin de limiter le développement d’une dépression plus longue et plus sévère.